Dernières parutions

Prochaines parutions

  • Mon journal intime

    juin 2016

    144 pages pour oser aussi de petites cachotteries, exprimer ses colères, ses rages, explorer ses rêves, interroger son monde…

     

  • L'Évangile du soleil

    juin 2016

    PLAIDOYER POUR LA POLYNÉSIE

    Ce livre exceptionnel sonne un peu comme le testament de la fabuleuse existence d’Alain Gerbault. Né en 1893 à Laval et mort le 16 décembre 1941 à Dili (Timor), ce navigateur français est un précurseur. Pilote pendant la Première Guerre mondiale, joueur de...

  • Dessiner, c'est pas sorcier

    juin 2016

    Une nouvelle édition de ce livre inusable qui ravit toutes les générations d'apprentits dessinateurs.

  • La petite marmotte qui ne voulait pas dormir

    juin 2016

    Dormir ? Ah, ça non alors ! La petite marmotte ne dormira pas. C’est décidé ! En route pour la montagne, été comme hiver, avec ses merveilleux sommets… et ses dangers ?

    Une histoire à partager au moment du coucher pour faire le plein d’aventures et de grand air avant de fermer les yeux pour la...

  • Les Marquises

    juin 2016

    LA LIBERTÉ INDIVIDUELLE AVANT TOUT

    Robert Louis Stevenson (1850-1894), à la courte vie bien remplie, est une star internationale des lettres quand il débarque dans les mers du Sud. L’Île au trésor (1883) et L’Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde (1886) ont fait de lui un écrivain...

Extraits du catalogue

  • Couv_hqc_sparte-medium
  • Evangile_du_soleil-medium
  • Couv_cirque_port-medium
  • Table_du_cambodge-medium
  • Couv_hqc_caire-medium
  • Lh_confidential-medium

Actualités

Zoom

Nouvelles du Congo - au Congo

Nouvelles_du_congo-mediumGrâce à nos amis des éditions Weyrich, ce livre est en vente au Congo !Avant-propos : Plusieurs siècles après l’édification des royaumes Luba, Kuba, Lunda, Baluba, Garangeza et Kongo, plus de cent trente ans après sa violente colonisation par Leopold II de Belgique, cinquante-cinq ans après son indépendance, ce grand pays au cœur du continent africain qu’est l’ex-Congo belge (ou Congo-Léopoldville), ou ex-Zaïre (de Mobutu), ou Congo-Kinshasa, rebaptisé République démocratique du Congo par Laurent-Désiré Kabila, prend toute sa place dans l’Histoire. L’Histoire de l’Afrique d’abord. L’Histoire du monde ensuite.Pourtant, le Congo-Kinshasa, toujours en proie à de fortes tensions, revient de loin en termes de destruction et de massacres. Comme l’écrivait Arthur Conan Doyle en 1909 : « Beaucoup d’entre nous, en Angleterre, considèrent le crime qui a été commis sur les terres congolaises par le roi Léopold de Belgique et ses partisans comme le plus grand jamais répertorié dans les annales de l’humanité. » Après des décennies de violences contre les peuples du Congo, comment ce pays parvient-il à exprimer son identité ? Nous le savons : la littérature est un baromètre infaillible de cette quête des peuples. « La littérature d’un pays ne peut réellement surgir que d’un processus d’émancipation politique et sociale et de construction nationale », écrivait Christophe Cassiau-Haurie dans Bibliothèques congolaises : état des lieux en 2007, ajoutant : « Aujourd’hui, l’écrivain congolais est dans une impasse : il n’est lu ni en RDC, du fait de problèmes énormes de distribution, d’une impossibilité de “médiatisation” et d’un lectorat confidentiel, ni en Occident, faute de pouvoir entrer dans les circuits de l’édition parisienne, du fait de sa “belgitude” d’origine. La littérature congolaise ne fait donc pas le poids, économiquement parlant, et, à défaut, ne dispose pas de l’entregent nécessaire, malgré son abondance éditoriale et les succès incontestables de certains de ces écrivains à l’extérieur. »Partir à la découverte de la littérature du Congo-Kinshasa, depuis Paris, en dépit de cette supposée « belgitude », c’est d’abord partir à la découverte du quatrième pays le plus peuplé d’Afrique, du pays francophone le plus peuplé du monde, du deuxième pays d’Afrique le plus vaste. Le tout rapporté aux dimensions du continent donne idée de sa taille. Son immensité explique qu’une centaine d’ethnies en forment la population. Le français est la langue officielle et quatre langues bantoues (kikongo, lingala, tshiluba, swahili) ont le statut de langue nationale, mais on compte entre deux cents et quatre cents langues minoritaires, dont le néerlandais !Le Congo-Kinshasa est au cœur de l’Afrique. Économiquement et culturellement, il est appelé à jouer au xxie siècle un rôle comparable à ceux de l’Afrique du Sud ou du Nigéria. Dès lors, il convient d’aborder cette effervescence créatrice qui touche aussi bien la musique (historiquement, la musique congolaise est fondatrice des musiques du monde d’aujourd’hui), que le cinéma, la peinture, la photographie, la mode, etc., comme l’a fait la Fondation Cartier pour l’art contemporain avec une exposition à succès (Beauté Congo, 1926-2015). C’est ce mouvement d’ensemble dans lequel sont pris les auteurs des six nouvelles de ce volume. Joëlle Sambi, Parole L.P. Mbengama, Monique Mbeka Phoba, Freddy Kabeya, Marie-Louise Bibish Mumbu et Richard Ali vivent entre Kinshasa, Bruxelles et Montréal. Tous ont en eux cette énergie, cette force, qui caractérise un pays qui veut affirmer sa singularité, et prendre son rang dans l’histoire et la culture du monde d’aujourd’hui. Pierre Astier

S'abonner au flux RSS pour être informé de nos actualités