LE GOUËFFLEC, Arnaud

Arnaud Le Gouëfflec, quarante-deux ans, a le goût du mystère. Fasciné très tôt par l’éclectisme de Jean Cocteau, de Boris Vian ou de Pierre Mac Orlan et par l’univers du rock, il mène de front des activités multiples dont le dénominateur commun est l’écriture. Romancier, il a publié des récits noirs (Basile et Massue, Mon nom est Person, Les 12 Travails d’Hercule, Le guerrier Mouktar) et, dans une veine plus burlesque, La trilogie Johnny Spinoza (Les Discrets, L’Irrésistible, La Noctambule). Scénariste de bande dessinée, il a publié chez Casterman (Vilebrequin, avec Obion) ou Glénat (Topless, Le Chanteur sans nom, J’aurai ta peau Dominique A, avec Olivier Balez ; Soucoupes, avec Obion), chez les Bretons de Sixto (La Nuit Mac Orlan, avec Briac), et collabore activement au magazine Fluide glacial avec les dessinateurs Julien CDM ou Dominique Bertail. Chroniqueur régulier, avec le dessinateur Nicolas Moog, dans La Revue dessinée, il a publié récemment une anthologie de portraits consacrés aux figures excentriques cultes du rock et de ses marges (Face B, figures pittoresques de la musique du xxe siècle). Auteur de chansons, il a publié de nombreux disques à mi-chemin entre chanson en français, rock garage, folk et expérimental, seul ou en collaboration. Fondateur du Festival Invisible, rendez-vous brestois des musiciens inclassables, initiateur du collectif d’artistes bretons Le Studio Fantôme, il dirige également depuis quinze ans le label « souterrain et mystérieux » L’Église de la petite folie.

Voici le seul résultat

1
    Mon panier
    Nouvelles de Bretagne
    1 X 12,00 = 12,00