L'œil et le pinceau

29,90

Résumé

La rencontre entre Sonia et Olivier est l’occasion rare de croiser les regards de deux artistes d’exception sur Zanzibar, une île encore authentique.

Depuis 30 ans, Sonia Privat peint ces ailleurs qu’elle affectionne tant : l’Afrique, l’Inde et le Népal… Elle est membre de la Société française de l’aquarelle. Son premier livre autoédité, Les fées de Zanzibar, a reçu en 2012 le prix du public au « Rendez-Vous du carnet de voyage » à Clermont-Ferrand ! Ses publications successives et ses nombreuses expostions l’ont installée au premier rang des peintres voyageurs, avec un succès public qui ne s’est jamais démenti.

Photographe humaniste, Olivier Föllmi a parcouru à pied durant vingt ans les vallées himalayennes puis il a sillonné la planète les vingt années suivantes en quête des sagesses des peuples du monde. Traduits en de nombreuses langues, ses ouvrages ont été vendus à plus d’un million et demi d’exemplaires. Emblématique, son travail photographique s’associe à un message de paix : ses portraits révèlent une humanité sereine et ses paysages inspirateurs interprètent l’éternité.

Collection

Coups de crayon

Régions du monde

AfriqueOcéans

Détails

ISBN : 978-2-35074-570-1Date de parution : 11/2019Poids : 0.74kgDimensions : 22.5x22.5cmPages : 144

Extrait

Zanzibar! Depuis longtemps je me suis promis : un jour, j’irais voir à quoi ressemble Zanzibar! Rien que le nom m’attire. Je suis parti la première fois en touriste à Zanzibar mais, envoûté par l’île heureuse, j’y ai boudé mon maillot, j’ai empoigné mon boîtier. La mer étincelante, les plages de sable éblouissant, les boutres aux voiles triangulaires poussés par la brise indolente, l’horizon turquoise de l’océan Indien, les cumulus qui s’amoncelaient dans le ciel clair, tout m’inspirait.
Les enfants joyeux dansaient sur la plage au retour de l’école, les femmes en boubous colorés ramassaient avec grâce des algues à marée basse, les pêcheurs sur des pirogues effilées poussaient leurs longues perches frêles pour ramener jusqu’au rivage quelques poissons pour nourrir la famille, tout me captivait. De l’aube enflammée au crépuscule des dieux, l’île heureuse me subjuguait. Avec Sonia, et Dan son mari, nous nous sommes installés au paradis, dans une petite maison au toit de chaume.

0
    Mon panier
    Panier videRetour boutique