Lyautey, le résident

19,00

Résumé

Ce livre va contre toutes les idées reçues au sujet du maréchal-résident. Avec un regard neuf, l’auteur présente des faits encore méconnus ou jusqu’ici mal interprétés à propos d’Hubert Lyautey et des trente ans de son rêve marocain, apportant ainsi une vision inédite des relations franco-marocaines.

Résident général au Maroc pendant douze ans, Lyautey façonna le pays qu’il a dirigé comme jamais aucun dirigeant n’a pu le faire. Il a certes restauré les fastes de la monarchie chérifienne, mais il a surtout su habilement circonvenir en douceur l’islam marocain et ainsi gagner la paix au Maroc pour plus d’un siècle, ce fut là son vrai succès.

Contrairement à la légende, Lyautey n’était ni aristocrate ni monarchiste mais un bon républicain. Plus haut-fonctionnaire que militaire, anticolonialiste et captivé par l’économie, il a parfaitement rempli sa mission pour la France au Maroc.

Artiste, athée, versatile, homosexuel, dilettante, indépendant, narcissique, subdépressif et impatient, Hubert Lyautey disait de lui-même qu’il était « tout cela à la fois et bien plus ». Enfin, il est surtout le père de l’ « exception franco-marocaine », la bonne entente privilégiée entre les deux nations !

Livre écrit par

JOBIN, Guillaume

Détails

ISBN : 978-2-35074-276-2Date de parution : 03/2014Poids : 0.57kgDimensions : 15x22.5cmPages : 400

Extrait

Pourquoi écrire ce livre aujourd’hui ? « Rien n’est trop beau pour le Maroc, a dit Lyautey », m’a-t-on affirmé à mon arrivée à Casablanca lors de l’ouverture de l’établissement de l’Ecole supérieure de journalisme de Paris dans la capitale économique du royaume. La citation éveilla mon intérêt pour ce qu’y avait fait le grand homme. Plus d’un siècle après le début du Protectorat, les écrits sur Lyautey et son oeuvre au Maroc exposent des faits contradictoires.
Il m’a paru indispensable de revenir sur les travaux publiés et d’aller au-delà de ce qui avait été fait en y apportant ma propre analyse. J’ai voulu avoir un regard nouveau en analysant les écrits, notamment des auteurs du Maroc ou américains. Les premiers sont rarement distribués en France et les deuxièmes peu pris en compte quand ils ne sont pas traduits en français. Pourquoi s’intéresser à Lyautey et au Maroc ? Sans avoir à remonter aussi loin que Jules César qui fit en grande partie ce que sa colonie romaine, la Gaule, devint avant d’être la France, la rencontre de l’homme et du Royaume chérifien est un des rares cas de l’histoire où un dirigeant exogène transforma radicalement le pays qu’il dirigeait.
Deux livres majeurs permettent au lecteur d’en savoir plus sur ce sujet. Tout d’abord, pour le Maroc, le livre de Daniel Rivet, historien français, Lyautey et l’institution du protectorat français au Maroc, 1912-1926 (ouvrage publié en 1996, à partir de la thèse de l’auteur) est un vrai un travail de fond. En ce qui concerne Lyautey lui-même, je ne peux que recommander le livre d’Arnaud Teyssier, Lyautey, Le ciel et les sables sont grands (Perrin, 2004).
Cette biographie est à la fois la meilleure et la plus récente synthèse sur la vie du maréchal où aucun thème n’est négligé. Normalien et énarque, Arnaud Teyssier sait écrire et faire vivre un personnage contradictoire. Enfin, le lecteur peut se reporter à la bibliographie en fin de cet ouvrage.
Ce livre est volontairement focalisé sur Lyautey et le Maroc et leurs environnements respectifs. Lyautey n’est pas le seul homme à avoir « fait » le Maroc, mais son cas reste unique jusqu’ici.
Si intéressante que fût la vie du maréchal, seul son rapport au Maroc est exceptionnel. Le royaume a aussi « fait » Lyautey.

1
    Mon panier
    La Commune de Paris
    1 X 12,00 = 12,00